15
Fév
10

Underworld U.S.A.

J’ai commencé la lecture de Underworld USA, il y a quelques jours. J’hésite à lire les 840 pages d’une traite ou bien à économiser un peu la lecture, un peu comme on boirait un grand cru. Je pense que je vais opter pour la première option. D’expérience, je sais que les bouquins d’Ellroy sont tout à fait adaptés à une lecture en apnée. Tout est serré dans ce livre, il est dans la parfaite lignée des volumes précédents de la  Trilogie. Une succession d’événements, des noms, des faits.

La première scène est tout simplement hallucinante, la description d’un braquage à 360º qui laisse sept types sur le carreau…

Ensuite, une mise en garde, l’annonce d’un projet d’un narrateur complètement omniscient. J’en tire quelques phrases.

« L’Amérique:

le nez au carreau, j’ai espionné notre Histoire pendant quatre ans. Ce fut une longue enquête itinérante et une extorsion à coups de pied dans la porte. J’avais le droit de voler et la bride sur le coup.

J’ai suivi des gens. J’ai posé des micros et mis des téléphones sur écoute et j’ai suivi les grands événements par ellipses……

Vous me lirez avec une certaine réticence et vous finirez par capituler. Les pages qui suivent vous contraindront à succomber. Je vais tout vous raconter. »

Underworld, USA. Page 20

« – Oui, Monsieur. Il se peut que nous ayons besoin d’infiltrer une taupe, et elle connaît tous les gauchistes sournois en captivité.

– Tous les gauchistes devraient être en captivité.

– Oui, Monsieur.

– Faites escale à Las Vegas aussi. Évaluez la santé mentale de Wayne Tedrow Junior.

– Oui, Monsieur.

– Les Mau-Mau étaient une secte de cannibales africains sans aucun grief valable. Ils sodomisaient des babouins et mangeaient leur propre progéniture.

– Oui, Monsieur. Je le savais.

– L’étendue des vos connaissances ne me surprend pas. Je suis ravi d’avoir à ma solde un voyou qui sort d’une grande université. »

Underworld, USA. Page 51.

Ça sent vraiment bon, coups fourrés, fêlés d’extrême droite proches du KKK, JED chauffé à blanc motivé par la haine, Howard Hughes en Dracula dingue shooté à la dope de première qualité, gaucho de base, Mafia tapie dans l’ombre, Nixon qui se vend au plus offrant…

Une bombe atomique.

Je vous tiendrais au courant au fil de la lecture.

Cherea.


4 Responses to “Underworld U.S.A.”


  1. 15/02/2010 à 15:24

    Mince, je n’ai même pas encore lu les deux premiers volets, moi ! Serait peut-être temps que j’y songe…

  2. 2 cherea
    15/02/2010 à 18:26

    Je ne peux que vous encourager.
    Un travail d’immense écrivain. Comme vous aimez Balzac, je ne peux que vous conseiller cette trilogie…un mercenaire français, des tarés dans tous les sens, Kennedy en queutard précoce invétéré…un pur moment de littérature…jouissif…la comédie humaine vue par un écrivain complètement taré sur les années soixante américaines…prenez-les dans l’ordre…c’est mieux…
    Les deux premiers volumes sont en poche et puis le temps de les lire vous aurez le troisième en poche également…
    Amicalement

  3. 15/02/2010 à 18:54

    Je viens de commander American Tabloid, je l’aurai d’ici une semaine…

  4. 4 cherea
    15/02/2010 à 20:16

    Excellent choix. Je m’engage. Satisfait ou remboursé.

    Cherea


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :