10
Déc
09

Bone

La dernière lecture, c’est Bone de George Chesbro.

L’histoire, je vous la livre façon quatrième de couverture:

« Bone fait partie des milliers de sans abri qui hantent les rues de New York. Des employés de l’administration des ressources humaines essayent comme ils peuvent de les aider. Un mystérieux tueur a trouvé une solution plus radicale : il décapite la nuit quelques-uns de ces malheureux. Découvert près de Central Park, un fémur humain à la main, Bone a perdu la mémoire et l’usage de la parole. Qui est-il ? D’où vient-il ? Des traces de sang maculent ses vêtements. Ne serait-il pas le maniaque recherché par la police ?

George Chesbro – connu pour une excellente série ayant pour héros le nain détective Mongo le Magnifique – signe ici un thriller sans faille qui mêle à la fois mystère, action et document social. Les pérégrinations de Bone l’amnésique le conduisent à côtoyer un monde marginal terrifiant avec comme point d’orgue une véritable descente aux enfers dans les entrailles de la ville où survivent alcooliques et désespérés rejetés par la société.  » Claude Mesplède.

Bon, vous avez compris le topo.

Un meurtrier qui massacre les sans-abris en les dépeçant et en les décapitant. Bon, ça a l’air gore mais en fait pas plus que cela. Ce qui est terrible aussi, c’est qu’au bout de 60 pages sur un livre qui en compte  430, on a déjà compris qui était l’assassin. L’assassin, d’ailleurs, est à mon goût pas assez incarné et presque grotesque, il possède toutes les tares du meurtrier en série vues et revues…

Pas terrible mais tout de même, quelques moments intéressants. Une plongée dans le monde des clochards, les souterrains de la ville…en fait la seule énigme assez intéressante est la quête d’identité de Bone…

Puis, ça dégouline de bons sentiments, le clochard céleste, quasiment un prophète et qui a choisi d’être un artiste de rue…les travailleurs sociaux qui se donnent corps et âme…les bons noirs, les méchants blancs…ça en devient pénible…

Si vous le trouvez en occasion, pourquoi pas ou si un de vos amis le possède, empruntez-lui et surtout rendez-lui, mais il ne vaut certainement pas le prix qu’on en demande neuf.

Cherea



2 Responses to “Bone”


  1. 10/12/2009 à 17:15

    Bonjour Cherea,
    si vous voulez de la descente dans les souterrains de Nouillorque, il y a l’excellent Grenier des Enfers de Preston et Child…

  2. 2 kobus van cleef
    30/12/2009 à 23:19

    vous n’avez pas suggéré de le voler……….
    dommage
    ceci dit hein……….
    il est peut être dans le fond de la bibliothèque municipale de ma petite ville de province (ils ont un rayon policier tres fourni qui contraste avec le rayon « littérature à l’état pur » pas un brasillach pas un cioran pas un malaparte………….)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :