Archive pour 30 octobre 2009

30
Oct
09

À chaud…

Je viens de lire cet article sur lepost.fr. Qu’y lit-on?

On apprend qu’un employé qui a démissionné et dont ce devait être le dernier jour aujourd’hui a pris son fusil et a tué le patron de l’entreprise et son fils.

Les deux cadavres sont encore chauds que France info donne la parole à une déléguée proche du suspect qui a été arrêté et que dit cette brave dame, en résumé, ils l’ont bien cherché, c’est leur faute, ils mettaient trop de pression sur les employés…pas un mot de compassion pour les victimes et leurs proches…encore un exemple flagrant d’inversion des valeurs…les bourreaux sont des victimes…et puis si un type leur a tiré dessus et bien c’était un peu leur faute… tout de même…à croire que l’on devrait réintroduire la peine de mort pour les patrons qui oseraient demander à leurs employés de bosser un peu…

Mes plus sincères condoléances à la famille des victimes.

Cherea.

Publicités
30
Oct
09

Putain de Tsunami…ou comment j’ai raté la postérité.

Ca tient à rien, je vous dis… à quelques secondes…c’est une question de circonstances, d’être au bon endroit au bon moment…

Coluche serait-il Coluche s’il n’y avait pas eu ce putain de camion sur une route du Sud…James Dean l’éternel rebelle sans cause qui a la fureur de vivre si au volant de sa Porsche…il ne s’était fracassé sur un autre camion…

La légende, la postérité, il y a deux ou trois moyens…Accomplir de grandes choses, jeune avant trente ans de préférence et mourir en pleine gloire…ceux cités précédemment rentrent à peu près dans ce schéma…

L’autre moyen, c’est d’écrire sa légende…demandez à Napoléon, serait-il Napoléon sans le Mémorial…? Serait-il encore plus une légende ou un mythe s’il était mort les armes à la main, où s’il avait pris du poison…image ultime du romantisme…

James Dean serait-il James Dean s’il avait vécu jusqu’à mettons 75 ans, du bide, chauve et en vieille tante…pas sûr…

Bon je louvoie…j’amène le sujet…

26 décembre 2004, Tsunami en Asie du Sud Est, des centaines de milliers de morts…je parle de cet événement avec mon père, nous ne sommes pas plus touchés que cela…et puis on se fait la réflexion que dans le tas, il y doit bien y avoir quelques pédophiles qui ne vont pas réapparaître de sitôt…le positif dans la négatif, le yin et le yiang…

Donc, il ne faisait pas bon se trouver sur les plages thaïlandaises le 26 décembre 2004…sauf si…sauf si on recherche la postérité après une mauvaise vie…

Voilà comment F. Mitterrand a raté son entrée dans la postérité…il aurait dû se trouver en Thaïlande avec des boxeurs de quarante emportés par les flots impétueux…on aurait peut-être retrouvé son corps…

Il serait parti en Thaïlande l’esprit libre car il aurait remis à son éditeur le tapuscrit de La mauvaise vie

Donc F.M., emporté par les flots, on aurait appris sa mort et nous serions tous restés médusés…Jacques Chirac y aurait été de son éloge funèbre…il aurait presque l’habitude de prononcer les éloges des Mitterrand… l’éditeur sentant le coup aurait remanié quelques passages et supprimé les plus scandaleux… le livre serait sorti un petit mois après le 26 décembre 2004…et il aurait été adulé, acclamé, on aurait crié au génie littéraire et maudit les dieux de nous avoir enlevé un si grand écrivain qui fauché par la déferlante n’aura pu donner la pleine expression de son génie…La bibliothèque de la Pléiade aurait peut-être examiné son cas, on nous aurait repassé l’intégrale de son oeuvre sur France2…France Culture… on aurait appelé une rue Frédéric Mitterrand…

C’était l’entrée dans la Postérité assurée et puis mourir au bras d’un bel éphèbe sur les plages thaïlandaises, j’imagine qu’il y a pire mort pour F.M., mourir au coeur de son système, c’est Molière qui meurt sur scène…

Mais, non, rien de cela…il restera à jamais le type qui va faire du tourisme sexuel en Thaïlande pour payer des boxeurs de quarante ans…

Comme quoi la légende, la postérité, l’immortalité… ça ne tient pas à grand chose et comme dit Woody Allen:  » Je ne veux pas atteindre l’immortalité grâce à mon oeuvre. Je veux atteindre l’immortalité en en mourant pas. »

frederic_mitterrand_reference

Putain de Tsunami...si seulement j'avais été à Pattaya plutôt qu'à Jarnac...

 

 

Cherea.




Publicités
octobre 2009
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031