24
Août
09

Bientôt dans les cours de Justice et au 20 heures ou Le Procès.

 

« M. Bernard Henri-Lévy, Mme Caroline Fourrest, la Halde, la Cimade, Barack Hussein Obama, Phillipe Val, Isabelle Alonso, L’Etat français, le Recteur de la mosquée de Paris, SOS racisme, le MRAP le ministère de la justice, Jack Lang et enfin Mme Djamila Dupont-Lajoie née Benmahamoud contre Marcel Dupont-Lajoie »

 

Rappel des faits : « En ce troisième du mois de Ramadan de l’année 1430 (soit le 24 août 2009), Marcel Dupont-Lajoie (le bien nommé) a commis un crime absolument irréparable contre sa femme. »

 

Ecoutons les versions de nos intervenants :

 

BHL « L’acte que vous avez commis, M. Dupont-Lajoie, la forfaiture dont vous avez fait preuve, et je prends le monde entier à témoin, relève de la barbarie nazie et rappelle les heures les plus sombres de notre histoire, M. Dupont-Lajoie, comment pouvez-vous-même vous regarder dans une glace ? Comment pouvez-vous continuer à respirer le même air que moi ? Vous êtes un monstre et un porc et ce que vous avez fait à votre femme est absolument indicible. M. Dupont-Lajoie, vous n’appartenez plus au monde des humains. Vous êtes une ordure, heureusement que la peine de mort n’existe plus dans notre pays, car sinon vous y seriez passé et je n’aurai pleuré sur votre sort, car vous êtes un sale antisémite ».

 

Caroline Fourrest, Isabelle Alonso « Comme l’a superbement dit mon alter-ego masculin, vous avez un commis un crime innommable dont l’énoncé même ferait frémir toutes les bonnes âmes. Vous ne vous êtes pas seulement attaqué à votre femme en particulier, mais à toutes les femmes du monde en général, au nom desquelles je parle ici et maintenant. Vous avez usé de votre force physique pour contraindre votre femme. Vous avez nié sa féminité, vous avez voulu tuer sa foi, vous êtes un porc, par l’attitude que vous avez eue vous avez insulté et violé toutes les femmes de cette basse terre, je n’en dirai pas plus ».

 

La Halde, la Cimade, SOS Racisme… « Vous êtes un porc, heureusement que nous avons été saisis de cette affaire par un tiers dont nous préférons taire le nom. Votre femme tellement choquée parce qu’elle a dû subir a été incapable de venir nous voir pour que nous la défendions, terrorisée à l’idée que vous puissiez être au courant de ses démarches…Vivre avec son tortionnaire…quel calvaire, heureusement que nous sommes là pour mettre un terme à ce génocide conjugal… »

 

Le Recteur de la Mosquée de Paris « Je n’ai pas grand-chose à ajouter, Inch’allah, que le Miséricordieux abatte ses foudres sur vous, mécréant, chien, salaud, que vous soyez juger selon les préceptes du Coran et de la Charia, comme nous y sommes autorisés depuis que l’Etat Français a introduit dans sa Constitution le principe de la Charia pour toutes les affaires qui concernent de près ou de loin les Musulmans »

 

L’Etat français « oui, nous on demande que l’on vous coupe la main et le sexe »

 

Barack Hussein Obama “Salam aleikum, you’re a disgusting racist pig and I’m sure you’re just as stupid as this cop who arrested an African-American male.”

 

La parole à la défense :

 

Marcel Dupont-Lajoie «  Je suis désolé, je n’aurai jamais dû faire l’amour à ma femme avec qui je suis marié depuis maintenant vingt ans, en journée pendant le mois de Ramadan. Mais à ma décharge, je ne savais pas que c’était Ramadan, puis ma femme elle est belle et très sensuelle et cela me semblait naturel d’éprouver du désir pour ma moitié. Je l’ai honorée de la seule manière que je savais mais je comprends mon erreur, je ne ferai l’amour à ma femme que sous le contrôle de l’Imam du quartier… Je suis désolé, je n’ai jamais voulu offenser qui que ce soit, ou tous les fidèles d’une religion. »

 

 

BHL « Chien, porc, tes excuses ne suffiront pas à te sauver. Tu dois expier dans le sang. Par le sexe tu as péché, par le sexe tu expieras »

 

Le recteur « oui, j’ai affûté mon sabre, il vient tout droit d’Arabie Saoudite »

 

La Parole à Djamila « Nous sommes dans un pays de fous. Cette affaire a été beaucoup trop loin. Mon Marcel, ça ne l’intéresse pas Ramadan, il s’en fout et c’est tant mieux et il a toujours été bien et honnête avec moi. Il m’a toujours laissé libre de mes mouvements. Si cette histoire est allée aussi loin c’est parce que je l’ai racontée à une amie qui l’a racontée à une de ses amies de la Halde et des Chiennes de garde. Qu’est-ce que ça peut vous foutre que je fasse l’amour avec mon mari pendant Ramadan ou non ? C’est ma vie, mon cul et j’en fais ce que je veux. Mon Marcel, je l’aime et on aime faire l’amour, Ramadan ou non. Qu’y a-t-il de mal à cela ? Etes-vous si frustrés que vous vous mêlez de ma vie sexuelle ? Elle n’appartient qu’à moi et mon mari, et la retrouver étalée devant tout le monde est pour moi bien plus honteux que de faire l’amour pendant Ramadan ou non. La sexualité conjugale est une affaire trop intime pour que l’Etat y mette son nez. Viens mon Marcel, on part dans un pays où on peut vivre comme on veut sans que le Coran, des associations à la con ou des frustrés professionnels ne se mêlent de ce qui ne le regarde pas » 

Djamila et Marcel partirent vivre aux Etats-Unis où nous perdons leur trace malgré les recherches des divers acteurs de cette sombre histoire pour faire purger à Marcel sa peine…


0 Responses to “Bientôt dans les cours de Justice et au 20 heures ou Le Procès.”



  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :